Fiabilité, efficacité… Le point sur les autotests à l’école

par LCI

  • info

Les autotests font leur entrée dans les écoles. Parmi ceux qui en bénéficient, il y a d'abord tout le personnel éducatif. C'est le cas depuis aujourd'hui pour les enseignants en collège et en lycée. Isabelle Massemin, directrice du collège Sainte-Marie à Beaucamps-Ligny (Nord), vient d'en recevoir. "Aujourd'hui, les enseignants peuvent se faire tester, à raison d'un test par semaine. Normalement, ça devrait être deux tests par semaine, mais on n'a pas reçu tous les tests pour l'instant", explique-t-elle.Des livraisons incomplètes ont bien été repérées dans certains départements. Le 10 mai, les lycées devraient commencer à recevoir des autotests pour leurs élèves. Ils auront la possibilité de se tester une fois par semaine. Fin mai, le dispositif pourrait être élargi aux collégiens, mais ce n'est pas encore confirmé.Les autotests ne sont pas obligatoires pour les professeurs. Pour les élèves, l'accord des parents devra forcément être obtenu. Ils seront réalisés chez eux pour les enseignants. Pour les lycées, ce sera dans une salle dédiée de leur établissement : ils devront être espacés de deux mètres et réaliser l'autotest dos à dos ou face à un mur pour limiter les contacts. Un adulte supervisera le processus : a priori, ce ne sera pas un professeur, mais en priorité du personnel médical.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.