Fêtes de fin d'année : les producteurs de volailles inquiets

par LCI

  • info

À 43 jours de Noël, c'est toute la filière de la volaille qui craint pour son avenir. À l'intérieur des cabanes de Bernard Tauzia, un éleveur de poulets fermiers des Landes "Label rouge", des chapons de quatre kilos presque prêts à être consommé pour les fêtes. Trouveront-ils preneur cette année ? Huit personnes pourront-elles se réunir autour d'une table à Noël. Chaque année, 10 millions de volailles festives sont vendues en décembre. Mais ce producteur redoute une baisse des ventes. Ces animaux ne sont vendus qu'à ce moment-là, après ils seront congelés et on ne peut plus les consommer, a-t-il affirmé. Pour lui, c'est vital pour eux que ces volailles soient consommées.Dans la boutique de Damien Sourbié, éleveur de canard et producteur de foie gras "Ferme du moulin de Labat", les commandes de Noël ont déjà du retard. Même ses clients fidèles ont réduit leurs listes de courses. Un nouveau coup dur pour l'éleveur après la fermeture des restaurants et l'annulation des foires. Ses ventes de foie gras pour les fêtes sont en baisse de 70%. La grande distribution tarde également à passer des commandes. Certains éleveurs pourraient ne pas s'en remettre, car Noël représente 75% des ventes.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.