Factures d’électricité : rien à régler !

par LCI

  • info

Faire tourner sa machine à laver, mettre le chauffage, écouter sa musique préférée, ces gestes du quotidien vous coûtent chers, 1 500 euros par an en moyenne. Mais à Strasbourg, les 63 locataires de cet immeuble ne paient presque rien. “Moi, ma consommation annuelle, c’est 56 euros”, nous présente un de ces locataires. “Nous, notre facture à l’année énergétique est de 26 euros", nous confie un autre. Certains ont même des factures négatives. “Ma facture, comme on le voit ici, ce sera de moins douze euros”, nous montre une jeune femme. Concrètement, cela veut dire douze euros de ristourne sur les charges locatives. Comment est-ce possible ? Pour comprendre, rendez-vous sur le toit. Vincent Morgenthaler, chargé d’affaires région Grand-Est chez Elithis, nous explique : “Ici, on retrouve environ 400m² de surface de panneaux photovoltaïques, disposés en toiture. Mais le plus étonnant, ce passe dans les appartements". La vraie innovation, ce sont ces persiennes composées de cellules photovoltaïques sur mesure. Ainsi, l’immeuble fonctionne comme une mini-centrale électrique qui couvre 104% des besoins des habitants. Mais pour y parvenir, chaque locataire doit limiter sa consommation. Une application leur permet de tout piloter à distance. Lumière, chauffage, volet, ils reçoivent des alertes en permanence”. “Je suis sorti de chez moi et j’ai oublié d’ouvrir les volets. L’application me notifie que je peux profiter de la lumière et de la chaleur naturelles. Donc, à distance, je peux ouvrir mes volets”, nous montre un locataire. Derrière la conception de cet immeuble, futuriste, une jeune entreprise française, Elithis, 125 salariés. Découvrez l’intégralité de ce reportage dans la vidéo ci-dessus

Vos réactions doivent respecter nos CGU.