Face à face : Gays et discrimination

par INA catalogue

  • info

Le mariage transgenre qui s'est déroulé à la mairie de Nancy est l'occasion de voir où en est la Lorraine en matière de discrimination. En plateau Isabelle HARMAND, professeur et chargée de mission à l'égalité des chances et José-Francis MACHADO de l'association gay "Les Joyeux reporters" qui publie un magazine trimestriel pour lutter contre la ghettoïsation. Isabelle HARMAND : c'est un acte militant et symbolique. Ce qui m'a beaucoup frappé c'est l'emploi de "il" pour parler de ces deux femmes. J'interviens beaucoup auprès des élèves, il y a encore des préjugés et des stéréotypes mais l'éducation nationale s'est saisie de ce problème. On entend encore ce type de propos dans nos établissements. J'utilise aussi cette inversion de la norme pour changer leur regard, modifier leur comportement car on s'aperçoit qu'il est toujours difficile de se singulariser du clan. Interview José Francis MACHADO : je tiens à féliciter les jeunes mariés. Encore aujourd'hui les jeunes ont du mal à s'accepter en raison notamment du comportement de la société. On a voulu montrer à travers le film "Et si la norme changeait" ce que ressentent les homosexuels. On insiste sur la souffrance dû au regard des gens.Diffusion d'un extrait du film "Et si la norme changeait" (réalisé par "Les joyeux reporters")

Vos réactions doivent respecter nos CGU.