États-Unis Donald Trump attendu aux Texas pour vanter son mur et voir l'évolution des travaux

par morandini

Privé depuis quelques jours de son canal de communication préféré, à savoir Twitter, qui a fermé son compte, il profitera aussi de son déplacement pour s'adresser directement à ses sympathisants.

« Il ne va pas lâcher l'affaire et il va continuer jusqu'à la fin de ses jours à prétendre que l'élection lui a été volée par je ne sais quelle fraude, soutient James Cohen, professeur à l’université Sorbonne Nouvelle et spécialiste des affaires d’immigration et de frontières aux États-Unis, au micro de Jelena Tomic, du service international de RFI. Il va essayer de faire exister une base militante à droite ou dans les marges de la droite du Parti républicain. Il y a aussi des sénateurs et des représentants qui sont encore en exercice et qui vont, eux aussi, essayer de consolider cette frange extrémiste du Parti républicain. »

Un discours est prévu ce mardi à Fort Alamo pour fêter la construction du 450e mile de ce mur toujours en construction sur la frontière mexicaine, rapporte Éric de Salve, notre envoyé spécial à Harlingen, dans le sud du Texas. C'était l'une des promesses phares de sa campagne électorale de 2016. Une promesse réalisée à moitié.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.