"Et il y eut un matin", l'absurde dans le cinéma de l'israélien Eran Kolirin

par France 24 FR

  • info

Premières s'intéresse cette semaine au nouveau film du cinéaste israélien Eran Kolirin "Et il y eut un matin". Inspiré du 2ème roman de l'écrivain Sayed Kashua, ce 4ème long-métrage nous embarque dans un village arabe-israélien placé, sans aucune explication, en état de siège par l'armée. Un regard humain et nuancé sur ce que c'est qu'être "chez soi" et une réflexion douce-amère sur nos impuissances, décrites avec un sens inégalé de l'humour et de l'absurde.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.