Epidémie : que peuvent changer les variants ?

par LCI

  • info

Pour l'instant, ils ne représentent qu'un pourcent des tests positifs. Mais le variant Anglais se propage très rapidement d'après le président du Conseil scientifique. Alors, comment l'épidémie va-t-elle évoluer ? Pour Jean-Stéphane Dhersin, spécialiste en modélisation des épidémies au CNRS, une perte de contrôle comme en Angleterre n'est pas à exclure. La souche anglaise, plus contagieuse pourrait contaminer plus de 50 000 nouvelles personnes par jour à la mi-mars.Le vaccin sera-t-il efficace ? Oui d'après une étude de l'Organisation Mondiale de la Santé. Les scientifiques ont analysé les anticorps développés par des patients infectés par le Covid-19. Leurs tests en laboratoire ont montré que le virus initial et son variant britannique étaient neutralisés par les anticorps. En revanche, les mutations sud-africaines et brésiliennes semblent capables de résister aux anticorps et pourraient remettre en question l'efficacité des vaccins. Faut-il alors s'inquiéter des autres mutations ? À ce jour, 300 000 variations du coronavirus ont été identifiées dans le monde. Dans leur immense majorité, elles restent anodines. Mais les scientifiques redoutent l'apparition de mutations plus résistantes qui s'ajouteraient à celles déjà observées.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.