"Envoyé spécial" dans une maternité à Kaboul avant l'arrivée des talibans, pour qui les sages-femmes sont des "femmes à abattre"

par franceinfo

"Je reçois constamment des menaces par téléphone", confiait cette sage-femme à "Envoyé spécial" deux semaines avant la chute de Kaboul. Aujourd'hui, elle craint de ne plus pouvoir exercer son métier : pour les talibans, il est inacceptable de proposer une contraception aux Afghanes afin de les protéger des risques qu'elles encourent avec des grossesses à répétition...

Retrouver toutes les infos sur la vidéo sur : https://www.francetvinfo.fr/economie/emploi/carriere/vie-professionnelle/emploi-des-femmes/video-envoye-special-dans-une-maternite-a-kaboul-avant-l-arrivee-des-talibans-pour-qui-les-sages-femmes-sont-des-femmes-a-abattre_4757671.html

Vos réactions doivent respecter nos CGU.