Envie d'évasion : le Pic du Midi comme vous ne l’avez jamais vu

par LCI

  • info

Tous les lundis, le téléphérique de La Mongie sort de sa léthargie pour la relève et le ravitaillement du pic. En temps normal, il embarque en moyenne 140 000 visiteurs par an pour un déplacement de quinze minutes afin d'aller tutoyer les étoiles à 2 877 mètres d'altitude au sommet du Pic du Midi. Avec nos reporters, les seuls passagers étaient le personnel de gardiennage, des techniciens et des scientifiques.Le Pic du Midi est l'un des endroits où le ciel est le plus pur de France pour voir les étoiles. La première coupole y a été installée en 1873. Depuis, l'observatoire astronomique fonctionne sans interruption. Des astronomes bénévoles y assurent un suivi quotidien pour les chercheurs de l'université de Toulouse. On y regarde le soleil avec un télescope qui recrée les conditions d'une éclipse totale. Il enregistre l'activité de la couronne solaire où jaillissent des gaz à deux millions de degrés. Sur les images, c'est le soleil qui semble nous regarder.Les équipes de la régie du pic doivent entretenir en permanence les lieux, même s'il n'y a pas de public. Pour des raisons de sécurité, les installations du téléphérique sont déneigées, plusieurs fois par jour si nécessaire. À l'intérieur du bâtiment, Alex Hertszfeld, agent d'entretien, nous fait savoir qu'il y a environ cinq kilomètres de couloirs. Ils conduisent à cinq télescopes en service où les astrophysiciens mènent des recherches très pointues sur le spectre des étoiles et les exoplanètes.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.