Enseignant tué à Conflans-Sainte-Honorine : trois cellules psychologiques activées au sein de l'établissement

par LCI

  • info

Les faits se sont déroulés en fin d'après-midi. Auparavant, l'enseignant avait montré une caricature de Mahomet à ses élèves. Après cela, ce dernier avait été beaucoup critiqué, mais pas que. On a même fini par l'assassiner. Ce samedi, le pays tout entier est sous le choc. Au sein de l'établissement où il travaillait, beaucoup de gens sont venus ce samedi matin pour déposer des fleurs. Et le premier à l'avoir fait, c'est un homme de 30 ans, un ancien du collège. En outre, face à l'ampleur du choc à Conflans-Sainte-Honorine (Yvelines), trois cellules psychologiques ont été activées au sein de l'établissement. La première est spécialement destinée aux enfants, c'est prioritaire pour les autorités locales. La deuxième est faite pour les parents. Enfin, la dernière est dédiée aux professeurs dont certains sont toujours à l'intérieur du collège. D'ailleurs, on en a vu d'autres se serrer les coudes pour une journée que tout le monde qualifie d'horrible.Ce sujet a été diffusé dans le journal télévisé de 13H du 17/10/2020 présenté par Audrey Crespo-Mara sur TF1. Vous retrouverez au programme du JT de 13H du 17 octobre 2020 des reportages sur l’actualité politique, économique, internationale et culturelle, des analyses et rebonds sur les principaux thèmes du jour, des sujets en régions ainsi que des enquêtes sur les sujets qui concernent le quotidien des Français.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.