En Rhône-Alpes, les hôpitaux font face au manque de personnel

par LCI

  • info

Depuis le début de la seconde vague de Covid, l'hôpital de Romans-sur-Isère a dû augmenter de moitié le nombre de ses soignants. Florent Uberer s'occupe d'un patient intubé dans la nuit. Cet infirmier a intégré l'équipe de réanimation il y a quelques jours, alors qu'il cherchait du travail. Taux d'absentéisme important, arrêts maladies, fatigue... les effectifs de l'été ne sont pas suffisants. Il est impossible pour l'hôpital de compter sur les structures libérales toujours ouvertes. Des médecins de cliniques privées assurent parfois des gardes. Une infirmière des urgences a même changé de service. Même loin des grandes villes, dans ce service de réanimation, la situation est exceptionnelle. Ici comme ailleurs, un certain fatalisme règne. Avec l'évolution de la maladie, trois unités Covid ont été créées ces dernières semaines et le service de réanimation a doublé sa capacité d'accueil. Il faut se réorganiser et s'adapter tous les jours car l'épidémie progresse en Auvergne-Rhône-Alpes, la région la plus touchée du pays.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.