En Corse, un oléiculteur perpétue la tradition du moulin à l’huile d’olive

par LCI

  • info

Depuis six ans, Jean-Christophe Arrii a ressuscité le moulin sous la demeure familiale. Alors quand la machine à presser l'huile d'olive se met en marche, c'est comme une image hors du temps. Mais avant de voir couler le précieux nectar, tout commence dans les oliviers centenaires autour du village de Sainte-Lucie-de-Tallano (Corse-du-Sud). En famille, les dernières olives sont ramassées. Selon cet oléiculteur, la récolte à l'ancienne exige une récolte dès que les olives tombent.Depuis 300 ans, rien n'a changé dans le moulin. À commencer par le bruit si particulier de la meule tractée par l'âne. L'animal va faire tourner le carrousel à peu près une heure et demi pour faire la pâte. Quand l'huile commence à sortir, celle-ci est prête. Les scourtins sont chargés à la main avant de passer à la dernière étape. Délicate, celle-ci consiste à agencer soigneusement la pile. La pression peut désormais commencer. Par décantation, l'huile est récupérée après trois jours. D'ici la fin du mois, les dernières olives de la ville auront livré leur saveur.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.