Emmanuel Macron giflé : Il n'est pas le premier Président Français a avoir été agressé lors des bains de foule : Retour en vidéo sur ces moments forts

par Jeanmarcmorandini.com

Emmanuel Macron n'est hélas pas le premier Président à être agressé.... Vous verrez des images marquantes dans la vidéo ci-dessus avec par exemple:

Le 30 juin 2011 à Brax (Lot-et-Garonne), un homme de 32 ans, employé municipal d'Agen, agrippe la veste du président Nicolas Sarkozy en train de saluer des habitants rassemblés derrière une barrière de sécurité. Regrettant son geste par la suite, il déclare avoir voulu dire au chef de l'Etat qu'il faut "écouter les gens qui l'ont élu". Il sera condamné à six mois de prison avec sursis.

Le 14 juillet 2002, Maxime Brunerie, 25 ans, tente d'atteindre Jacques Chirac avec un fusil 22 long rifle dissimulé dans un étui à guitare lors du défilé présidentiel sur les Champs-Elysées. Le tir est dévié par un spectateur. Brunerie est condamné en décembre 2004 à dix ans de réclusion criminelle. "Je voulais faire quelque chose d'historique", explique-t-il. Il est libéré en août 2009.

Le 17 avril 2002, venu à Rennes pour son dernier meeting de campagne présidentielle, le Premier ministre-candidat Lionel Jospin est aspergé de ketchup par deux jeunes mineurs alors qu'il remonte l'allée centrale du Parc des expositions où il doit prendre la parole devant 7000 personnes.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.