Électroménagers, téléviseurs... qu'est-ce que l'indice de réparabilité ?

par LCI

  • info

Cela vous est forcément déjà arrivé, votre aspirateur qui se met à faire un drôle de bruit, votre cafetière qui s'arrête net ou votre grille-pain qui a grillé. Cela arrive souvent quand la garantie a expiré. Objets électroniques, appareils électroménagers, 54% des Français s'en débarrassent lorsque d'un produit tombe en panné. Seuls 36% tentent une réparation.C'est pour inverser ces statistiques que le gouvernement a adopté un indice de réparabilité. Il s'agit d'une note de 1 à 10 et plus elle est élevée, plus l'objet sera facile à réparer. Ce pictogramme figure d'ores et déjà sur les emballages d'ordinateur portable, de lave-linges, de smartphone, de téléviseur ou encore de tendeuse électrique.L'indice de réparabilité résulte de quatre critères. "Un, est-ce qu'on a de la documentation pour savoir comment réparer ? Deux, est-ce que c'est facile de démonter et de remonter l'appareil ? Trois, est-ce que les pièces détachées sont disponibles ? Quatre, le prix des pièces détachées" indique Régis Koenig, directeur offre services et durabilité chez Darty-Fnac.Réparer est un réflexe parfaitement dans l'air du temps, à l'intérêt autant économique qu'écologique. Pour un professionnel du dépannage que nous avons rencontré, la motivation première de sa clientèle est toujours la même : "C'est une histoire affective". Plus de détails dans la vidéo en tête de cet article.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.