Elections en Turquie : la question des réfugiés

par euronews-fr

Reyhanlı, à la frontière de la Turquie avec la Syrie est l’une des villes les plus touchées par la guerre civile. La population de la ville a presque doublé depuis le début de la guerre syrienne. De 60 000, elle est passée à 120 000. La Turquie abriterait plus d’1,6 million de réfugiés syriens, qui sont répartis surtout dans le sud du pays. Villes et villages de la région ont vu leur population doubler, voire tripler. En parallèle, les prix des logements et de la nourriture ont grimpé, l’arrivée d’une main d’oeuvre bon marché a fait baisser les salaires.

“Par exemple, pour construire un mur ou un batiment, on est payé mettons, 50 livres. Mais les Syriens font la même chose, pour moins cher. C’est mauvais pour les gens de Reyhanlı”, se plaint cet homme. “Le commerce transfrontalier a cessé avec la guerre, ajoute son voisin. 60 à 70 % des gens vivaient de ce commerce. Mais maintenant, c’est arrêté”.

“Depuis que les Syriens sont ici, estime cet autre habitant, l’Etat les aide. Il n’a

Vos réactions doivent respecter nos CGU.