Du congélateur à l’épaule, voici le parcours d’un vaccin

par LCI

  • info

L'emplacement du congélateur où sont stockés près de cinq mille fioles de vaccin contre la Covid-19 est tenu secret au sein du centre hospitalier mémorial de Saint-Lô (Manche). "Nos autorités nous demandent en effet de sécuriser l'ensemble du parcours. Donc, nos congélateurs sont sous vidéo-surveillance et les locaux sont sous alarmes anti-intrusions", indique la responsable pharmacie, docteur Stéphanie Mouchel. Une fois sorti, le vaccin ne doit pas rester plus de trois minutes à l'air libre. Conservé dans des congélateurs entre 2 et 8 °C, sa durée de vie n'est alors plus que de cinq jours. Trois heures de décongélation avant de quitter l'hôpital dans des caissons destinés aux transports. "Pour maintenir le froid, il faut s'assurer qu'ils restent bien debout", souligne la responsable pharmacie.Le transfert est un moment délicat dans l'acheminement des doses. Pour assurer ce circuit logistique inédit, Fabien Palmer, directeur de la société "France transport sang et organes" (FTSO), transporteur spécialisé à du port du vaccin a dû investir dans de nouveaux équipements et véhicules en dernière minute. " S'il y a une semaine on n'était pas prêt, aujourd'hui, on est prêt", assure-t-il. 70 km à parcourir, avec un contrôle régulier de la température du caisson grâce à une application sur son téléphone. "S'il y avait un problème sur le parcours, aujourd'hui tous les responsables auraient l'information de température et permettraient d'annuler le vaccin et la vaccination", explique Yohann Caboni, cofondateur de l'application "Koovea".À l'hôpital privé de la Baie à Avranches (Manche), les vaccins sont réceptionnés dans la pharmacie de l'établissement et soumis à un dernier contrôle. Dans ces conditions et après dilution, le vaccin peut terminer son parcours dans une seringue et doit être injecté dans les 6 heures.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.