Drogues de synthèse : Barcelone, plaque tournante du trafic européen

par LCI

  • info

En pénétrant dans un appartement au nord de Barcelone en novembre dernier, la police savait qu'elle y trouvait l'atelier du parfait chimiste. Mais elle n'imaginait pas qu'elle réaliserait la plus grosse prise de drogue de synthèse de l'histoire de l'Espagne.Dans le bâtiment des forces de l'ordre, une soixantaine d'hommes se dédient exclusivement à la lutte contre le trafic de stupéfiants. Une activité que la pandémie n'a pas ralentie, au contraire. Du propre aveu de la police, cette saisie record reste une goutte d'eau dans l'océan. La Catalogne est devenue une plaque tournante du trafic de drogue en Europe.Dans le Raval, en plein cœur de Barcelone, rien que dans ce quartier, une quarantaine d'appartements seraient aux mains de trafiquants de drogue. C'est ce qu'on appelle ici les narco-pissos, des lieux qui servent aussi bien à fabriquer la drogue qu'à la vendre à l'abri des regards. Montse, modeste retraitée de 65 ans, vit désormais dans l'un d'entre eux. Pendant des mois, elle a subi le harcèlement des dealers. Son appartement est quasi bunkerisé et qui porte encore les traces d'un passé sordide et violent.Lorsqu'ils sont expulsés du centre-ville, les trafiquants n'hésitent pas à se rabattre sur des installations de campagnes. Une véritable ferme de cannabis démantelée par la police. Il en resterait encore des centaines le long de la côte catalane.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.