Donner aux jeunes réfugiées la possibilité d'étudier

par euronews-fr

Dans ce camp de réfugiés syriens en Jordanie, la vie n'est pas rose tous les jours. Et si on est une jeune fille, elle peut même devenir cauchemardesque. Les stéréotypes sexistes sont courants et les mariages forcés ne sont pas rares. Alors l'ONU a mis en place un programme d'éducation appelé Tiger Girls, dont Nour Abu Khatoub est l'une des enseignantes. "Certains parents disent qu'après avoir fui la guerre, raconte t-elle, il est temps de se marier : pas d'école pour les filles, c'est mieux d'avoir des enfants et une famille. Notre programme peut régler ce problème, et faire réaliser aux filles qu'il est nécessaire de continuer d'étudier à l'école".Dans cette petite classe au milieu des préfabriqués du camp de Zaatari, les jeunes filles étudient les maths, les langues étrangères et l'informatique. le programme est ouvert aux familles également, histoire de répandre le plus possible l'idée que les jeunes femmes aussi peuvent prétendre à une éducation et à un véritable métier. "If hope is what we need in the world, then working with the Tiger Girls of Zaatari is where you can find it." #LoveCoats #WorldRefugeeDay pic.twitter.com/Xkz1yGUBE6- Present Company (@letsbepresent) June 20, 2017 Simple blanket materials turned into #LoveCoats by the #TigerGirls in #ZaatariCamp. Photo: UNCHR/ Marwa Hashem Project: dress4ourtime #WithRefugees A post shared by UN Refugee Agency (refugees) on Aug 13, 2017 at 6:01am PDT

Vos réactions doivent respecter nos CGU.