Donald Trump : le déni de la défaite

par LCI

  • info

"Faire la course contre le pire candidat de l'histoire des États-Unis. Non, mais si je perds, je fais quoi de ma vie ? ", a dit Donald Trump dans un extrait de son discours pendant la campagne électorale. Il le disait en rigolant parce qu'il ne pouvait pas croire à la défaite. Pour Nicole Bacharan, politologue spécialiste des États-Unis, "c'est juste inacceptable. Le Donald Trump qu'il a construit dans sa tête ne peut pas être un looser. Il a passé sa vie à écraser ceux qu'il considérait comme des loosers. Là, c'est une blessure terrible".Une blessure qui ravive celle de son enfance. Entre une mère lointaine et un père qui ne lui laisse pas le choix. Être du côté du tueur ou des perdants, et à ses yeux, n'être rien. Son père a réussi dans l'immobilier. Lui aussi, mais il frôle la faillite. Et c'est le show dans " The Apprentice" qui le remette en scène. Une émission de télé réalité dans laquelle il incarne son propre rôle : un patron qui embauche ou qui vire.Avec ce show, Donald Trump bâtit alors sa propre fortune. C'est sa revanche sur son père, et il n'a de cesse depuis de la revendiquer. "Les élites, vraiment ? Mon appartement est tellement plus beau que les leurs", ironise-t-il. Le plus riche, le plus beau, le plus fort. Des poignées de main qui virent au bras du fer. Tout pour convaincre les autres de sa puissance jusqu'à se mentir à lui-même. "Il sait au fond de lui-même que cette image grandiose qu'il a de lui-même ne correspond pas tout à fait à la réalité. Et il passe son temps à la défendre, d'où son incapacité à accepter une défaite ", explique Nicole Bacharan.Et une défaite à la fin du monde qui plus est, humiliation extrême qu'il ne voudra pas revivre, selon cette politologue, le jour de l'investiture. "Je pense que Donald Trump ne sera pas là. Dire honnêtement, j'ai perdu. Bonne chance à mon successeur. Je ne crois pas que ça puisse arriver", poursuit-elle. Il y a 4 ans, comme c'est l'usage, Barack Obama et son vice président Joe Biden laissaient à Donald Trump la victoire et les clés du pouvoir.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.