Distance avec Johnny Hallyday, sa santé... Charles Aznavour se confie

par 6MEDIAS

Le 17 septembre prochain, à 94 ans, Charles Aznavour fera enfin son grand retour sur scène à Tokyo avant une tournée en France. En mai dernier, il avait chuté, mais l'artiste est bien décidé à se relever, même si c'est dans son fauteuil ou avec l'aide d'une canne qu'il pourrait la plupart du temps chanter. "Je vais et mal et bien. Mal parce que c'est douloureux mais bien car je suis optimiste (...) J'ai eu quatre fractures dans le bras", confie le chanteur dans une interview accordée à RTL où il n'a pas pu faire l'impasse sur le dossier Johnny Hallyday. Pendant sa jeunesse, il avait aidé le rockeur en lui écrivant une chanson, "Retiens la nuit", mais aussi en l'hébergeant. Pourtant, leurs routes avaient fini par s'éloigner. "Il fait partie des gens qui me manquent, et puis c'est tout. Si on ne s'est pas vu à partir d'un certain moment, c'est parce que les gens ne voulaient pas tellement me voir", explique à RTL Charles Aznavour sans préciser qui sont les personnes visées. "Etais-je dangereux ? Je me le demande d'ailleurs", s'interroge celui qu'on a longtemps considéré comme le père spirituel de Johnny Hallyday agacé par tous ceux qui se sont exprimés au moment de son décès. "Tout ça ça m'emmerde", explique-t-il ne prenant pas part au débat sur l'héritage, même s'il tend la main à David Hallyday. "Son fils travaille bien, il a fait de belles choses, peut-être que peux le prendre de temps en temps pour une mélodie, on ne sort pas de la famille comme ça. Il serait dommage qu'il ne continue pas ce que son père a commencé", estime sur RTL Charles Aznavour qui avait posé avec Laura Smet le temps d'un dîner en juillet dernier.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.