Disparition de Delphine Jubillar : ce téléphone qui renforce le mystère

par LCI

  • info

Pourquoi Delphine Jubillar n'est-elle plus dans sa maison le 16 décembre au matin ? Après deux mois d'enquête, il n'y a toujours pas de réponse sur cette mystérieuse disparition en pleine nuit. S'est-elle enfuie ? Est-elle vraiment sortie de la maison ? Aux alentours, aucune trace n'a été retrouvée, ni sur les chemins qui longent son domicile, ni dans les bois juste à côté. À Cagnac-les-Mines, cette affaire est dans tous les esprits. Pour les cousines et amies de la jeune femme qui ne s'expriment qu'à travers leur avocate, une seule certitude, Delphine n'aurait jamais décidé de s'enfuir à quelques jours de Noël. L'hypothèse d'une disparition volontaire est donc exclue de l'enquête selon Maitre Claire Gimenez. Pourtant, dans la semaine du 8 février, le téléphone de Delphine Jubillar s'est rallumé. Lorsque la carte SIM s'active, l'appareil se connecte à une antenne, et peut donc être géolocalisé. Mais, les enquêteurs ne dévoilent rien. Il est impossible de dire s'ils savent où est ce téléphone et qui l'a entre les mains ? Deuxième phénomène intrigant : au moment où le téléphone s'allume, les proches de l'infirmière remarquent qu'elle est en ligne sur Messenger, la messagerie de Facebook. D'où vient cette connexion ? Pour Daniel Mouly, expert en informatique près de la Cour d'appel de Bordeaux (Gironde), il y a probablement un lien avec les investigations en cours. Des centaines d'auditions, des battues, des fouilles ont déjà été lancées, mais aucune personne n'a été placée en garde à vue ni mise en examen dans cette affaire. Deux mois après sa disparition, Delphine Jubillar reste introuvable.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.