Des patients transférés de Roubaix vers l'Allemagne

par LCI

  • info

Depuis quelques jours, on commence à parler de transferts de patients dans d'autres régions ou dans d'autres pays. C'est le cas, par exemple, dans le Nord pour soulager les hôpitaux qui manquent cruellement de bras. Plongé dans un coma artificiel, Philippe, 63 ans, n'aura aucun souvenir de ce qu'il va vivre dans les prochaines heures. En réanimation depuis huit jours à l'hôpital de Roubaix, il va être transféré en Allemagne. Très technique, l'opération mobilise six soignants. Même les ambulanciers du Samu donnent un coup de main.Il faut surveiller la perfusion de l'anesthésie et surtout le respirateur qui le maintient en vie. Son frère est venu le voir et tient à lui dire au revoir. Philippe fera trois heures de trajet et sans les équipements médicaux de l'hôpital. Selon les médecins, le risque de complication est faible. Le lit que Philippe vient de libérer à Roubaix sera occupé par un nouveau patient, à peine quelques heures après son départ. Avec 35 lits de réanimation tous occupés, le transfert est la seule solution pour pallier le manque de personnel.Il faut surveiller la perfusion de l'anesthésie et surtout le respirateur qui le maintient en vie. Son frère est venu le voir et tient à lui dire au revoir. Philippe fera trois heures de trajet et sans les équipements médicaux de l'hôpital. Selon les médecins, le risque de complication est faible. Le lit que Philippe vient de libérer à Roubaix sera occupé par un nouveau patient, à peine quelques heures après son départ. Avec 35 lits de réanimation tous occupés, le transfert est la seule solution pour pallier le manque de personnel.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.