Des masques chinois estampillés "Made in France" : enquête ouverte à Châteauroux

par LCI

  • info

Le logo "Made in France" est bien visible pourtant, les masques sont importés de Chine. De quoi induire le consommateur en erreur. Pendant six mois, l'entreprise Coveix a employé une dizaine de salariés pour reconditionner des masques achetés en Chine. On ignore si ces derniers répondaient aux normes françaises, mais depuis le 25 mars, le site situé à Châteauroux (Indre) est fermé. Le service de la répression des fraudes a posé des scellés.Les salariés ont également fabriqué des masques sans aucun contrôle de qualité. Des méthodes de travail, mais aussi une absence d'hygiène que les salariés déploraient. Plusieurs fois, ils s'en sont inquiétés auprès de leur patron. Aujourd'hui, le directeur de l'usine est injoignable, les employés attendent toujours leur salaire du mois de mars. "Il va y avoir les prud'hommes mais il va y avoir une période où ils seront sans rien. Et ce sont des gens qui sont déjà dans une situation précaire", explique Dominique Guillaume, CGT de l'Indre. Une enquête est ouverte, notamment pour escroquerie aggravée au préjudice de l'Etat. Les ouvriers, quant à eux, espèrent être entendus pour ne pas rester sans salaires ni indemnités.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.