Des fosses communes de victimes de l'EI découvertes près de Tikrit

par euronews-fr

Une semaine après la libération de Tikrit, les Irakiens découvrent l’ampleur des massacres perpétrés par l‘État Islamique dans la région.

En juin dernier, les djihadistes ont attaqué de Camp Speicher, une ancienne base américaine. Ali a survécu. Il témoigne : “la quatrième balle m‘était destinée, mais elle ne m’a pas touché. La cinquième a tué la personne à côté de moi. J’ai fait le mort, je suis tombé par terre. J‘étais couvert du sang de mes frères et je me suis laissé roulé vers la vallée.”

En tout, 1 700 soldats de l’armée gouvernementale irakienne auraient été exécutés dans cette seule région, située au nord de Bagdad.

Et alors que les experts tentent d’identifier les victimes, les combats se poursuivent à quelques kilomètres de là.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.