Dans les pas de Jean-Marc Perigaud, le traqueur d’aurores boréales en Laponie

par LCI

  • info

Jean-Marc Perigaud, est un trappeur de rêve. Il est dehors quand tout le monde dort. Sur les routes verglacées de Laponie, en plein milieu de la nuit, il cherche les aurores boréales. Depuis 1997, il est photographe et il traque ces phénomènes. Cet ancien ingénieur de Toulouse a tout plaqué pour devenir guide polaire en Laponie, là où il a des chances de voir des aurores près de 200 nuits dans l'année. Depuis le mois de novembre, son principal problème, ce sont les nuages, très nombreux sur le Nord de l'Europe. Ils rendent difficile la recherche de zones de ciel dégagé. Ainsi, Jean-Marc court après les trouées de ciel dégagé, en espérant que la météo ne se trompe pas. Il n'est pas du genre à lâcher le morceau. Avec sa femme Sigrid, il planifie ses traques. Celle-ci parle d'une passion ancrée en son mari. La journée, Jean-Marc Perigaud est guide polaire. Il accompagne des clients ou forme d'autres guides à la survie en milieu extrême. Il est tombé amoureux de la nature de la Laponie. Alors, même quand il fait -30°C, il passe sa vie à l'extérieur. Et quand il rentre, c'est souvent pour faire des conférences sur ce qu'il cherche dehors, les aurores. Sa persévérance finit par porter ses fruits. En effet, au milieu de la nuit, il nous a montré des aurores qui dansent avec des nuages. Une parenthèse enchantée qu'il a une nouvelle fois réussie à capturer.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.