Dans les hôpitaux de la région Rhône-Alpes, l'accalmie tarde à venir

par LCI

  • info

Ce week-end, on avait parlé d'une légère accalmie sur l'évolution de la pandémie. Cependant, dans la région la plus touchée par le virus, en Rhône-Alpes, celle-ci tarde à se faire ressentir. Les hôpitaux sont toujours saturés et les soignants complètement épuisés. A Valence (Drôme), l'on s'interroge si le pic de la seconde vague a été déjà atteint. Dans le service de pneumologie du CHU de la commune, il est encore impossible de le confirmer. D'ailleurs, toutes les chambres de l'établissement hospitalier sont occupées par des patients Covid. Et les médecins doivent affronter une vague de décès sans précédent.Les soignants du CHU de Valence estiment que la situation est difficile. D'ailleurs, le service de pneumologie et de maladies infectieuses n'a jamais connu un taux de mortalité aussi important. Au total, 150 patients atteints du coronavirus sont hospitalisés à Valence et les équipes ne constatent pas encore d'amélioration. Une cellule de crise se réunit au CHU trois fois par semaine pour évaluer la situation et demander d'éventuels transferts de patients.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.