Dans l'Aveyron, les restaurants pour travailleurs doivent fermer

par LCI

  • info

Avaler un morceau rapidement sur son chantier, c'est redevenu le quotidien d'un couvreur que nous avons rencontré dans l'Aveyron. En tant que salarié du BTP, il pouvait en effet manger dans certains restaurants le midi. Mais aujourd'hui, ces derniers doivent fermer. La convention signée avec la préfecture de l'Aveyron permettait aux restaurants d'ouvrir tant que le coronavirus restait peu répandu. Mais ici, le taux d'incidence dépasse désormais les 300 cas pour 100 000 habitants. Frédéric Jorge, gérant de l'établissement "Vasco de Gama", range alors sa salle avec regret.Pour soutenir les ouvriers, Frédéric a repris la vente à emporter. Il leur propose un menu à huit euros. Ce jeudi, c'est salade de gésiers et paupiettes de veau. "Il y a des journées comme ça où il fait froid le matin, et on a envie de leur donner un bon plat chaud pour se réchauffer", explique l'une des serveuses du restaurant. Les travailleurs sont bien au rendez-vous, mais il manque une chose : le confort.A quelques kilomètres de là, dans un café-brasserie, les pertes financières sont importantes. "Quand on a rouvert la dernière fois pour les ouvriers, on était à 40-45 couverts. Aujourd'hui, on repart à dix, douze, quinze couverts à emporter", confie la gérante.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.