Dans l'Aube, la continuité pédagogique se met en marche

par L'Est éclair

  • info

Alors que les établissements scolaires ferment ce soir pour trois à 4 semaines, Olivier Brandouy, recteur de l’académie de Reims définit les grandes lignes de la continuité pédagogique. Dans le premier degré, « les élèves vont repartir avec un dossier papier leur permettant de suivre un programme quotidien. » Dans le second degré, « chaque établissement dispose de son plan de continuité pédagogique. » « Il n’est pas question d’écraser les élèves par une quantité de travail irréaliste ni de les laisser désoeuvrés pendant quinze jours. » Si 98,5 % des lycéens et 98 % des collégiens disposent d’un accès au numérique, « il reste la problématique des zones blanches. » « Pour ces élèves, il est prévu de recourir au papier. » Comme lors du premier confinement, les enfants des professionnels indispensables à la gestion de l’épidémie vont pouvoir être accueillis en école et en collège.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.