Crise sanitaire : Romain ne regrette pas de s’être reconverti en pisciniste

par LCI

  • info

Romain Courcelle doit remettre en service la piscine de son client au plus vite. Entretien, réparation, installation, les chantiers s'enchaînent. Il travaille jusqu'à 15 heures par jour, et c'est comme ça depuis qu'il est devenu, il y a un an, pisciniste. Quand nous l'avions rencontré, sa nouvelle activité était déjà florissante. Aujourd'hui, le reconverti touche jusqu'à quatre fois plus que quand il organisait des soirées, son ancien métier.L'homme a eu le nez creux, car avec l'épidémie, ses clients ont investi dans leur piscine faute de pouvoir voyager, et ça continue. "Depuis le premier confinement, les piscines, c'est de la folie. Et ce qui fait qu'aujourd'hui on n'arrive même pas forcément à répondre à tout le monde, tellement qu'il y a un afflux de clientèle qui est incontrôlable", explique Romain.Cette réussite était loin d'être acquise il y a 18 mois, quand son activité dans l'événementiel est stoppée net. Ses revenus ont chuté brutalement, il devait dans l'urgence trouver une solution. Romain est alors redevenu pisciniste, un métier qu'il avait exercé comme salarié, il y a une quinzaine d'années. "Je n'aurais jamais pensé arrêter la communication pour la piscine. C'est la situation qui a fait que, et donc une remise en question de ma part et de mes activités", confie-t-il.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.