Crise sanitaire : le grand retour des commerces ambulants

par LCI

  • info

Épiciers, boulangers, charcutiers, à bord de leurs camions réaménagés, ils sont de plus en plus nombreux à parcourir les routes comme aux temps anciens, mais avec une touche de modernité. Le secteur du commerce ambulant ne connaît pas la crise. Chez BCC, spécialiste de la camionnette, à Nieppe dans le Nord, le carnet de commandes est plein. Vingt véhicules sont déjà réservés. Ils attendent d'être aménagés. Compter jusqu'à six et neuf mois pour recevoir votre fourgonnette toute équipée. Et en ce moment, les délais sont de plus en plus longs, les clients, eux, ont changé. Finis la 4 L des années 70, désormais les camionnettes géantes coûtent jusqu'à 100 000 euros et n'ont rien à envier aux boutiques du centre-ville.Et dire qu'il y a peu, ce système de vente était presque désuet. Désormais, les géants de la grande distribution parient, eux aussi, sur la vente ambulante. L'enseigne Grand Frais a commandé pas moins de 300 camions pour vendre ses produits dans toute la France. Tout est pensé comme un mini marché. L'objectif est de sillonner toutes les communes de France sans exception. Les villes sont saturées de livreurs. Désormais, les marchés qui intéressent les géants, ce sont les campagnes. Grande distribution ou petit indépendant, chacun veut sa part du gâteau. Ils seraient 80 000 à parcourir les routes du pays.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.