Crise sanitaire : la colère d’un directeur de zoo

par LCI

  • info

Chaque matin, Pierre Thivillon soigne ses animaux comme si les visiteurs allaient arriver. Pourtant, depuis le 29 octobre, son parc zoologique de douze hectares à Saint-Martin-la-Plaine (Loire) n'a plus le droit d'accueillir le public. Il y a quelques semaines, une gorille a donné naissance, mais aucune famille ne sera là pour s'émerveiller de ce spectacle. Un crève-cœur pour Pierre, le créateur du parc. "La semaine dernière, j'ai des amis qui sont allés à un accrobranche, et les piscines sont ouvertes. Donc, il y a quelque chose qui ne va pas bien", s'indigne l'homme.Pour s'occuper de ses 900 animaux, le parc emploie 35 personnes et doit acheter une tonne de nourritures. "Le préjudice financier est énorme car nous avons besoin d'environ 5 000 euros chaque jour", lance Pierre Thivillon. "Or, nous sommes fermés depuis plus de 200 jours en un an. Donc, vous imaginez un peu le trou que ça fait dans la trésorerie", ajoute-t-il. Les employés, eux, s'inquiètent pour leur avenir. Pour soutenir ce parc, des habitants de la région ont lancé une cagnotte sur Internet et ont recueilli 35 000 euros.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.