Crise des migrants : la police évacue la gare de Budapest

par euronews (en français)

La gare internationale de Budapest, a été évacuée. Plus de 500 migrants occupaient les lieux. Des syriens pour la grande majorité, qui cherchent à rejoindre l’Allemagne par le train. La police ne laisse plus rentrer que des passagers munis de billets ou des voyageurs avec visas. Une manifestation spontanée a été organisée par des migrants en colère.

“Regardez mon fils. Regardez ce qui lui est arrivé. On l’a frappé à la tête. Ils l’ont poussé.” crie une femme disant venir de Syrie.

Pour le seul mois d’août, 50 000 migrants sont entrés en Hongrie. Tous repartent vers l’Allemagne, qui vient d’assouplir ses règles d’accueils des réfugiés de pays en guerre.

“On a payé nos billets. On ne les as pas volés.” crie un homme. “Vous dites que vous vous préoccupez de droits de l’homme. On en a besoin d’un tout petit peu, pas tous les droits, juste quelques-uns, de la sécurité, c’est tout.”

L’Allemagne s’attend à recevoir cette année près de 800 000 réfugiés venant de pays en guerre, un chi

Vos réactions doivent respecter nos CGU.