Créteil : Le témoignage choc d'une jeune femme de 30 ans qui affirme avoir été frappée par des policiers lors d'un contrôle de la route

par morandini

Oriana, 30 ans, habitante de Boissy-Saint-Léger, affirme avoir été victime de violences policières le 16 décembre à Créteil (Val-de-Marne) et dénonce plusieurs policiers qui l’auraient tabassée lors d'une intervention sur la voie publique.

Son interview a été diffusée hier soir sur les chaînes du groupe France Télévision:

"Je sortais d'une soirée avec une amie, il était environ 7h30 du matin quand on a eu un accrochage avec un camion. On est descendu pour faire un constat et comme on était alcoolisées, l'un des occupants du camion a appelé la police.

Les forces de l'ordre lui demandent de souffler dans le ballon, mais elle ne le fait pas correctement. Les policiers ont commencé à crier et à s'énerver contre moi. L'un d'eux m'a mis une balayette pour me faire tomber par terre. J'ai donné un coup de pied pour me défendre et là, ils m'ont plaquée au sol face contre terre, m'ont menottée et m'ont donné des coups de pied au visage et dans le dos.»

La femme dit avoir ensuite été traînée par les jambes jusqu'à la camionnette où elle a reçu un autre coup de pied avant de perdre le fil des événements.

«On ne voyait même plus ses yeux sous les bleus», ajoute pour sa part son amie jointe par téléphone par Le Parisien. Elle dit avoir essayé de s'interposer et avoir été frappée «dans les côtes», avant d'être menottée et placée dans un véhicule.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.