Covid-19 : quelle ambiance à Rio de Janeiro sans le carnaval ?

par LCI

  • info

La saison des carnavals aurait dû commencer. Même si la plupart ont été annulés, la tradition et la passion demeurent à Rio de Janeiro, au Brésil. Que font les danseurs en ce mois de février ? Où sont les costumes, les plumes ou les paillettes qui font toute la réputation de l'événement ?Pour ressentir la ferveur du carnaval, il faut se rendre dans une favela. Yan Sollis est créateur de costumes. La maison du passionné recèle d'innombrables trésors. Derrière les sourires, Yan s'inquiète, car la fabrication d'une cinquantaine de déguisements assure habituellement à l'atelier 40 000 euros de revenus annuels et fait vivre sept personnes.Au-delà de l'aspect économique, le carnaval a avant tout un rôle social dans les quartiers. L'école de samba Padre Miguel vient de rouvrir ses portes après cinq mois de fermeture. Un soulagement pour les danseurs après une si longue séparation. Le carnaval est une compétition, et malgré son annulation, les sportifs doivent s'entraîner pour maintenir leur niveau d'excellence. Ils gardent le sourire et leur passion intacts avec l'espoir que Rio retrouve son traditionnel carnaval en 2022.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.