Covid-19 : le système de santé indien craque face à l'afflux de malades

par LCI

  • info

En Inde, la flambée épidémique est illustrée par des scènes effarantes dans les hôpitaux de New Delhi, qui ne peuvent plus faire face à l'afflux des malades. "Pour ma sœur, j'essaie de trouver une place dans un hôpital depuis trois jours. Je n'ai jamais rien vu d'aussi terrible dans ma vie".Avec 350 000 cas recensés en 24 heures, les hôpitaux sont submergés. Certains patients sont contraints d'être pris en charge à l'extérieur de l'hôpital, dans la rue. "Mon frère est resté dehors, ils n'ont même pas prescrit de médicaments pour lui".Vétusté, manque de places, de médicaments et d'oxygène, dans la capitale indienne, on parle de crise majeure avec 200 600 morts samedi dans le pays. Une accélération de la contagion imputée au double mutant. Ce variant indien qui s'ajoute au variant britannique."Les pays à faible revenu, qui n'auront pas accès à une vaccination, sont un danger pour la planète. C'est-à-dire qu'ils assurent la production de mutants. Plus on a des populations qui transmettent le virus, plus on a la malchance d'avoir des mutants", explique l'épidémiologiste Imad Kansau, qui prône l'urgence de la vaccination en Inde. Un cri d'alarme dans un pays où la densité de la population est quatre fois plus élevée qu'en France et où les citadins vivent parfois dans la précarité, sans hygiène et sans eau.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.