Covid-19 : le Royaume-Uni a-t-il vaincu le virus ?

par LCI

  • info

Ils n'osaient plus y croire. Un bain de soleil dehors, sans masque, après trois mois d'enfermement, les Britanniques regoûtent enfin au plaisir d'une sortie au parc. Pour certaines familles, c'est l'heure des retrouvailles. Un vent de liberté pour ces Britanniques autorisés depuis lundi à se réunir dehors, à piquer une tête à la piscine ou à faire du sport entre amis tout en respectant certaines règles.Lueur d'espoir qui se résume en quelques chiffres : aucun mort du covid hier à Londres, du jamais-vu depuis six mois, des contaminations en chute libre, quatorze fois moins qu'en janvier et un nombre de morts quotidien divisé par quarante en quelques semaines. Comment expliquer cette embellie ? "D'une part, c'est grâce à un confinement qui a duré à peu près trois mois depuis le 4 janvier. Et aussi à cause d'une grande participation au niveau de la vaccination", explique Pardis Momeni, médecin généraliste à La Maison Médicale de South Kensington à Londres.Plus de 60% de la population a déjà reçu sa première dose. Alors contrairement à la France, on croise des personnes vaccinées partout ou presque. Le gouvernement invite tout de même à la prudence, car le pays reste à ce jour le plus endeuillé d'Europe. Mais si les chiffres évoluent favorablement, les commerces non essentiels, les bars et les restaurants rouvriront leurs portes le 12 avril.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.