Covid-19 : le premier "vaccinodrome" a ouvert à Poissy dans les Yvelines

par LCI

  • info

En septembre, une immense salle municipale de Poissy est devenue un centre de dépistage Covid. Depuis aujourd'hui, elle s'est transformée en centre de vaccination contre cette maladie. "Ce qu'on veut montrer ici, c'est que la base, les élus locaux, les soignants de terrain peuvent prendre la main quand l'Etat se retrouve avec les doses de vaccin et ne sait pas trop comment mettre en place la logistique", précise le Dr Christian Lehmann, médecin généraliste. Ce dernier s'est fait vacciner avant de vacciner les autres. Pour cette première journée, seulement 25 soignants de plus de 50 ans ont pu se faire injecter la première dose de vaccin contre le Covid-19. "Ça paraît raisonnable en tant que cadre de montrer l'exemple", affirme Bernard, un cadre ambulancier. Les précieuses doses sont conservées dans un super congélateur dans un hôpital à une vingtaine de kilomètres. Elles seront acheminées par camionnettes réfrigérées quotidiennement, transportées dans des glacières. Les vaccins ne se font que sur rendez-vous pour plus de précisions dans les commandes et ainsi éviter un éventuel gâchis.L'Autorité régionale de santé a autorisé l'ouverture de ce premier vaccinodrome après bien des vérifications. "Il faut respecter les règles d'hygiène, de confidentialité. Il faut qu'on ait un médecin qui puisse superviser. Il faut qu'il ait notamment un lien téléphonique avec l'hôpital le plus proche. Ce sont les règles de base. Notre responsabilité, elle est de donner confiance en assurant une sécurité maximale de ces opérations", martèle Aurélien Rousseau, directeur de l'Agence régionale de santé - Ile-de-France. Dans ce premier grand centre de vaccination, la montée en puissance est programmée. L'objectif est d'atteindre 500 vaccins par jour dans les prochaines semaines. Ce tour de force réussi par la mairie de Poissy devrait rapidement inspirer d'autres municipalités.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.