Covid-19 : à quoi ressemble Wuhan, un an après ?

par LCI

  • info

Dans les rues de Wuhan, les habitants sont toujours masqués, mais ils ne se privent plus de sortir. Vigilance toujours, car il y a un an les hôpitaux de la ville croulaient sous les malades. File d'attente interminable, équipes médicales débordées, ... Le premier patient d'une maladie respiratoire inconnue a été détecté le 1er décembre 2019. Chaque jour, le nombre de cas augmentait, mais ce n'est qu'au bout d'un mois, le 31 décembre que les autorités ont informé la population chinoise de l'épidémie. Avant cette date, sur le moteur de recherche chinois avec les mots-clés Wuhan et coronavirus, aucun résultat n'apparaît. Un an après le premier décès, notre reporter Justine Jankowski explique qu'il leur a été impossible d'entrer dans l'un des hôpitaux de Wuhan qui a soigné le plus de patients Covid. Leur demande de tournage a été refusée comme dans tous les autres hôpitaux de la ville. En Chine, rares sont ceux qui contestent la vérité officielle. Hai Zhang, proche d'une victime, est l'un d'entre eux. Il porte plainte contre l’État qu'il accuse d'avoir caché la contagiosité du virus après la mort de son père. Par ailleurs, le marché aux animaux soupçonné d'être le foyer de l'épidémie est fermé, recouvert de paysages fleuris. Pour trouver ses milliers de vendeurs, il faut prendre la route et faire trente kilomètres au Nord dans une zone industrielle. En caméra cachée, certains se sont confiés à demi-mot.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.