Couvre-feu, confinement, restrictions : le département de la Marne a tout subi

par LCI

  • info

À 18h à Reims, quelques ombres fugaces filent sous les arcades. Depuis samedi 2 janvier, comme dans tout le département de la Marne, les habitants désertent les rues après le coucher du soleil. Certains le vivent mal et d'autres avec un peu de résignation. Depuis le début de la pandémie, le sort semble s'acharner sur ce département. Et pour cause, il a vécu le premier confinement du 17 mars au 11 mai 2020, le couvre-feu du 24 au 30 octobre 2020, le deuxième confinement du 30 octobre au 15 décembre 2020, suivi de deux couvre-feux du 15 décembre 2020 au 2 janvier 2021 et à compter du 2 janvier, à partir de 18h . En tout, le département de la Marne a connu 125 jours d'interdictions de sortie totale ou partielle. Les 470 restaurateurs de Reims désespèrent et ce ne sont pas les seuls à souffrir. Par exemple, chez le traiteur italien Ivo Creuso, la clientèle est fidèle, mais le couvre-feu avancé à 18h fait quand même perdre de l'argent. Ainsi, chez les commerçants comme les citoyens, la lassitude est grande. Profiter du week-end est devenu encore plus précieux. Et même avec un thermomètre à deux degrés, les rares moments de liberté ne se refusent pas.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.