Couvre-feu : comment Emmanuel Macron en est-il venu à prendre ce virage si symbolique ?

par LCI

  • info

Les 3 et 4 octobre, c'est le week-end où tout a basculé. Dans son bureau, Emmanuel Macron avait en main les dernières données de l'épidémie et surtout, les projections pour les prochaines semaines. Ces dernières étaient inquiétantes, selon un proche du président. "Début octobre, la situation est claire. La vitesse de circulation du virus explose. Il faut une réponse rapide". Celle-ci n'a pas tardé. En fin de semaine dernière, le chef de l'État a décidé que ce sera un couvre-feu.Il a fallu dès lors commencer à préparer l'opinion. C'est donc le Premier ministre qui s'en est chargé lundi matin. Reste à s'accorder sur les modalités du couvre-feu. Mardi matin, lors du Conseil de défense, certains votaient pour 19 heures, d'autres pour 23 heures. Fallait-il également un couvre-feu comme en Guyane ? Là encore, rien n'a été tranché. Le soir même, Jean Castex avait réuni une quinzaine de ministres à Matignon. Les débats étaient vifs et deux hommes se sont opposés à cette solution.Ce sujet a été diffusé dans le journal télévisé de 13H du 17/10/2020 présenté par Audrey Crespo-Mara sur TF1. Vous retrouverez au programme du JT de 13H du 17 octobre 2020 des reportages sur l’actualité politique, économique, internationale et culturelle, des analyses et rebonds sur les principaux thèmes du jour, des sujets en régions ainsi que des enquêtes sur les sujets qui concernent le quotidien des Français.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.