Couvre-feu à 18h : un nouveau quotidien à organiser pour six millions de Français

par LCI

  • info

Les chiffres de l'épidémie, qui ne sont pas bons dans l'est de la France, ont poussé le gouvernement à renforcer le couvre-feu dans quinze départements. Depuis avant-hier, six millions de personnes ne peuvent plus sortir de leur domicile après 18 heures, sauf dérogation. Et pour beaucoup, un couvre-feu à 20 heures était bien plus facile à gérer. À Metz, pour les commerçants, fermer à 18 heures c'est une nouvelle perte de clientèle. À partir de 17h ou 17h15, les Français ne sont plus en ville et ne pensent qu'à être à l'heure pour le couvre-feu. Devant une école de la banlieue de la ville, les parents sont aussi obligés de se réorganiser, car les activités extrascolaires sont à nouveau limitées. De nombreux élus du Grand Est ont dénoncé ce nouveau couvre-feu. Parmi eux, François Grosdidier, maire de Metz. "Là, on est vraiment dans la mesure qui ne sert à rien, et alors même qu'on attend ces vaccins qui ne viennent pas. Et dans une région frontalière comme la nôtre, on voit qu'ils sont là les vaccins, au Luxembourg, en Allemagne, mais pas de notre côté", a-t-il déclaré.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.