Course contre la montre à l'hôpital de Katmandou

par euronews-fr

Attendre un lit, dormir par terre, dans les couloirs, les salles d'attentes... C'est le lot des victimes blessées dans le tremblement de terre. A l'hôpital Bir de Katmandou, c'est une course contre la montre pour prodiguer des soins à des blessés qui souffrent de fractures, parfois ouvertes, depuis quatre jours :

"Ce n'est pas encore la panique, explique le chirurgien Shredhar Aryal, mais si le nombre de patients augmente, cela pourrait devenir un problème car on pourrait manquer de lits post-opératoires."

Il y a plus de 7000 blessés, selon les autorités.
Les premières équipes internationales, comme l'ONG franco-israélienne "Sauveteurs sans Frontières"
arrivées sur les lieux ont constaté le manque d'eau potable, de nourriture et d'électricité.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.