Coronavirus - Vive inquiétude au Texas et en Floride qui ont décrété de nouvelles restrictions sur les bars face au regain de la pandémie de Covid-19

par morandini

Le Texas et la Floride ont décrété de nouvelles restrictions sur les bars vendredi face au regain de la pandémie de Covid-19, de premiers retours en arrière alors que la Maison Blanche persiste à décrire la situation comme moins dramatique qu'au printemps. La résurgence dans le Texas (29 millions d'habitants) est la plus emblématique car c'est l'un des Etats à Les bars texans avaient rouvert le 22 mai. Vendredi, cinq semaines plus tard, face à l'épidémie galopante et à l'afflux de malades dans les hôpitaux, le gouverneur a ordonné leur fermeture (ils pourront livrer ou servir à emporter).

"Il est clair que l'augmentation du nombre de cas est largement due à certains types d'activités, notamment aux Texans qui se rassemblent dans les bars", a indiqué Greg Abbott. Il a aussi réduit la capacité autorisée des restaurants de 75% à 50%. La cheffe de l'exécutif du comté de Harris, qui inclut la plus grande ville texane, Houston, a appelé les habitants à rester chez eux sauf pour des besoins essentiels, comparant la pandémie à un "ouragan invisible".

En Floride, 9.000 cas ont été rapportés vendredi, éclipsant le précédent record de 5.500 cas mercredi. Les autorités locales ont annoncé une quasi-fermeture des bars, qui ne pourront plus servir d'alcool sur place, avec effet immédiat. "Les gens voulaient revenir à la normale", a dit le gouverneur républicain, Ron DeSantis, en parlant du mois de mai, quand la Floride avait peu de cas et a commencé à rouvrir son économie. "Mais il faut rester vigilant, surtout les porteurs qui sont plus jeunes", demande-t-il aujourd'hui.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.