Coronavirus : l’Europe est à «un point de bascule», selon l’OMS

par Le Parisien

Face au risque d’une envolée des contaminations liées au variant britannique plus contagieux, l’Oms alerte sur l’urgence de coordonner une action commune en Europe et « l’importance de ne pas relâcher les gestes barrière. » Ce sont les mesures de base, que nous connaissons tous, qui doivent être intensifiées pour faire baisser la transmission, soulager nos services Covid-19 et sauver des vies », a dit le directeur Europe de l’OMS, Hans Kluge, lors d’un point presse.

Selon les estimations de l’organisation, la nouvelle souche « pourrait progressivement remplacer les autres en circulation à travers la région, comme observé au Royaume-Uni et de plus en plus au Danemark ». Vingt-deux pays de la zone Europe, laquelle en comprend 53 dont la Russie, ont désormais enregistré des cas liés à cette nouvelle souche, a précisé l’OMS. Le variant dit britannique (« VOC 202012/01 ») ne change pas la nature de la maladie : « le Covid-19 n’est ni plus, ni moins grave » et « les enfants ne semblent pas être plus exposés », a toutefois rassuré M. Kluge.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.