Coronavirus - L'application "TousAntiCovid" va bientôt intégrer un carnet permettant de prouver le résultat des tests : Voici en vidéo comment cela va fonctionner

par Jeanmarcmorandini.com

L'application de traçage du Covid-19 TousAntiCovid va bientôt intégrer un carnet permettant de prouver le résultat positif ou négatif d'un test de détection du virus, puis, à terme, "une attestation certifiée de vaccination", sous forme numérique.

Selon le secrétaire d’Etat chargé du numérique Cédric O, le système procure « deux avantages: le caractère infalsifiable du test, et sa rapidité de lecture » pour fluidifier les passages aux frontières. Mais pour ceux qui ne souhaiteraient pas utiliser l’application mobile, il sera toujours possible d’imprimer la preuve sous forme de QR code.

« La France est le premier pays (dans l’UE) à mettre à disposition de ces citoyens cette fonctionnalité » permettant de certifier le résultat des tests, s’est félicité Cédric O lors d’une conférence de presse. La France testera d’abord son dispositif sur certains vols reliant la métropole à la Corse (Air France et Air Corsica informeront leurs clients éligibles), puis dans les semaines à venir vers l’outre-mer. Il faudra ensuite un feu vert de la Commission européenne, attendu en juin, pour le généraliser aux voyageurs transfrontaliers.

Le projet du "pass sanitaire" est évoqué depuis des mois en France et doit permettre la levée progressive des restrictions de déplacements et l'accès à certains lieux et événements, mais aucun détail n'avait été donné sur la forme finalement retenue.

Au niveau européen, l'Union européenne doit mettre en place d'ici fin juin un sésame destiné à faciliter les déplacements des Européens pouvant attester qu'ils ont été vaccinés contre le Covid-19, ou alors qu'ils ont passé un test PCR ou antigénique rapide, ou encore qu'ils sont immunisés après avoir été infectés.

Les ambassadeurs des 27 États membres ont fixé ce mercredi à un an la durée d'application d'un règlement sur le certificat sanitaire préparé par la Commission européenne et désormais négocié avec les eurodéputés.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.