Coronavirus - L'Allemagne a classé la Moselle en "zone à haut risque" nécessitant un test négatif de moins de 48 heures pour chaque passage frontalier, sans aucune exception

par Jeanmarcmorandini.com

L'Allemagne va restreindre les passages à sa frontière en provenance de France après avoir classé le département de Moselle en zone Covid à haut risque, mais renonce à la quasi-fermeture telle qu'imposée à la République tchèque et à l'Autriche. «Le département français de Moselle sera considéré à partir du 2 mars à 00h00 comme zone affectée par les variants» du virus du Covid-19, soit la catégorie la plus élevée dans l'échelle de risque en Allemagne pour le coronavirus, qui en compte trois, a indiqué dimanche le ministère de la Santé.

En conséquence, à partir de cette date, les personnes entrant sur le territoire allemand «devront présenter un test PCR ou antigène» négatif, de moins de 48 heures, sans aucune exception a précisé la préfecture dans un communiqué. A cette mesure s'ajoute une «obligation de déclaration électronique à chaque entrée sur le territoire allemand» ou, à défaut, sur papier libre, a précisé la préfecture. «Les frontaliers devront être en capacité de présenter une preuve papier ou électronique» en cas de contrôle en Allemagne, détaille-t-elle, invitant ceux qui travaillent en Allemagne «à s'adresser à leur employeur allemand pour qu'il fasse pratiquer le test» qu'ils pourront le cas échéant réaliser en France.

Les élèves scolarisés en Allemagne doivent, eux, «se renseigner auprès de leur établissement», poursuit la préfecture. Quelque 16.000 travailleurs frontaliers mosellans sont concernés par ces mesures. La préfecture a également annoncé que «les entreprises publiques et privées de transports collectifs ne pourront plus franchir la frontière», bus et tram entre la Moselle et la Sarre étant «interrompus».

Vos réactions doivent respecter nos CGU.