Confinement - Nouvelle fête clandestine hier soir dans le même loft à Joinville-Le-Pont après une boite de nuit illégale en plein Paris filmée samedi

par morandini

Une semaine après avoir été le théâtre d'une fête géante réunissant plus de 300 personnes en dépit du confinement, un pavillon de Joinville-le-Pont (Val-de-Marne) a accueilli une nouvelle soirée clandestine ce dimanche. Alertés par des voisins, les forces de l'ordre sont intervenues en début de soirée. Les policiers ont alors constaté la présence d'une quinzaine de personnes dans la maison, qui, affirment-elles, «fêtaient un anniversaire».

Au total, 16 personnes ont été verbalisées pour «non-respect du confinement». Olivier Dosne, maire LR de Joinville-le-Pont n'a pas caché sa sidération, indiquant que l'intérieur du pavillon ressemblait à une «boîte de nuit». «On a fermé les lieux, même si c'est une propriété privée (...) au moins pour bloquer l'accès pour cette nuit», a-t-il ajouté

La semaine dernière, dans cette même maison, une fête clandestine réunissant entre 300 et 400 personnes, avait tourné au pugilat. Les policiers qui étaient intervenus avaient fait l'objet de violences de la part de certains participants. Mécontents de se faire déloger, ils avaient notamment jeté des bouteilles sur les forces de l'ordre.

Le propriétaire des lieux et un vigile avaient été placés en garde en vue avant d'être mis en examen pour «mise en danger délibérée de la vie d'autrui», «exécution d'un travail dissimulé à l'égard de plusieurs personnes» et «ouverture irrégulière d'un établissement recevant du public dans une circonscription en état d'urgence sanitaire».

Vos réactions doivent respecter nos CGU.