Confinement : comment les seniors chassent le blues ?

par LCI

  • info

Brigitte ne manquerait sa séance de gymnastique chinoise pour rien au monde. Si elle pratique d'habitude en club, c'est désormais à domicile depuis quelques mois. Covid oblige, son professeur a posté les cours sur Internet. Pour l'aquagym par contre, cette mamie hyperactive commence à trouver le temps long. "C'est terrible de ne plus bouger", confie-t-elle. Laurette Schild partage le même avis. Son club de jeux de société pour seniors est fermé depuis cinq mois. Elle jouait ici tous les vendredis soirs avec une dizaine de copains. Évelyne, elle, n'a pas voulu attendre. "Je ne peux pas supporter la solitude, j'aime bien avoir des échanges et discuter", lance-t-elle. Elle était membre d'un club de mémoire, d'écriture, de travaux manuels et même de chant. Chaque semaine, elle joue avec Marie-Dominique Parmentier. Bénévole d'une association, son rôle est primordial depuis un an. "On apprend à faire connaissance. On arrive à avoir des échanges très riches et qui nous enrichissent", explique-t-elle. Comme Évelyne, une trentaine de seniors font partie de ce dispositif.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.