Confinée malgré le taux d'incidence le plus bas du pays, la Creuse abasourdie

par LCI

  • info

Avec un taux d'incidence de 57 cas pour 100 000 habitants selon les derniers chiffres de Santé publique France, la Creuse fait figure de bon élève. Sur le marché de Guéret, la décision d'un reconfinement général est donc diversement appréciée. Désormais, plus de relâchement possible. Les déplacements au-delà de dix kilomètres nécessiteront une attestation et là aussi, les Creusois, souvent éloignés des services et des commerces, ont l'impression d'être un peu plus pénalisés. "C'est la décision la plus indigeste pour les Creusois", s'exclame une passante.Quant aux commerces, dans une ville déjà fragilisée, ceux dits non essentiels se préparent à la fermeture. Nous nous sommes rendus dans un magasin de jouets où la propriétaire appelle depuis ce jeudi matin des fournisseurs pour reporter des livraisons ou négocier des décalages de paiement. "C'est la grosse période. Rien qu'hier, on a eu six fournisseurs qui nous ont livrés et il faut tout annuler", explique-t-elle. Les commerçants essentiels, eux, ne sont guère plus optimistes. Ils craignent malgré l'ouverture une baisse de la fréquentation.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.