Commerçants : comment fonctionnent les nouvelles aides pour les loyers ?

par LCI

  • info

Aurélie Monange est gérante d'un magasin de vêtements en banlieue parisienne. Lorsqu'elle a dû fermer sa boutique il y a deux semaines, elle venait d'acheter pour 25 000 euros de marchandises. Résultat, sa trésorerie est à sec. Elle a un loyer mensuel de 1 500 euros et un crédit de 700 euros par mois qu'elle doit sortir. Des sorties, mais pas de rentrer d'argent. Elle a donc donné un rendez-vous à son propriétaire. Comme lors du premier confinement, elle lui demande un coup de pouce sur son loyer. Elle ne réglera pas le mois de novembre. En échange, le propriétaire bénéficiera d'un crédit d'impôt équivalant à la moitié du loyer. Mais cette incitation fiscale ne sera sans doute pas suffisante pour les propriétaires qui ont besoin de ces loyers pour vivre. Nous avons joint un commerçant à la retraite qui avait déjà accordé un mois de loyer à son locataire au printemps. Cette fois, il ne le peut plus, car il n'a pas d'autres revenus à part une petite retraite de 750 euros. Les grandes sociétés immobilières qui louent leurs locaux aux commerçants, elles se réjouissent de ce crédit d'impôt. Pour elles, les pires situations, c'est des locaux vacants.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.